Témoignages
Témoignage de Véronique Messina, gagnante chez les féminines de l’UTA 128
Une organisation au top pour cette 4ème édition, où les coureurs de tous les parcours (16 km marche nordique et course, 32 km, 42 km, 64 et 128 km) finissent à la terrasse des éléphants, sur le site d’Angkor Wat.
Les chemins permettent de s’immerger dans la campagne cambodgienne, à travers les forêts, la jungle, les rizières jaunies et asséchées à cette période de l’année, les villages aux maisons sur pilotis, les pagodes, et les temples millénaires dispersés ça et là, plus ou moins écroulés, plus ou moins reconstruits. Une bonne occasion de visiter ces vestiges historiques et mythiques à l’écart des touristes. Et de rencontrer des sourires cambodgiens si réconfortants après tant d’heures d’effort. Le balisage est bien fourni tout au long du parcours, et les enfants espiègles et surexcités savent guider et escorter les coureurs moins lucides.
Un parcours atypique qui sait montrer des trésors cachés sous la verdure. Un trail exigeant malgré le dénivelé quasi-inexistant et à cause de la chaleur, et qui a ravi cette année plus d’un millier de coureurs.
Rendez-vous en 2020 pour la cinquième édition !
Témoignage de Stéphane Sohier, troisième participation à l’UTA 128
Troisième participation pour moi sur l’UTA-128km, et c’est toujours une grande émotion. Avec un décor vraiment atypique et une organisation aux petits soins !
Un départ au petit matin pour s’habituer progressivement à la chaleur, avec d’entrée de jeu un zigzag entre les temples, un très beau tronçon forestier, des pistes rouges au milieu des rizières, et au lever de soleil ce superbe point de vue sur la colline de Pnom Bok (qu’il faudra grimper !). Des lacs, des villages, des hameaux, une multitude de petits contacts avec la population … Tout y est pour un parcours hors norme !
Et s’y ajoute une belle organisation, à taille humaine, avec des volontaires prévenants ! Le must … des massages (jambes et cou) lors des 3 derniers ravitaillements (un luxe après plus de 100km d’effort et  une motivation supplémentaire pour aller au ravitaillement suivant !).
Attention, cette course est addictive ! En ce qui me concerne, rendez-vous est déjà pris pour l’édition 2020.*
Témoignage de Patricia Mercier
Ce petit mail pour remercier toute l’équipe du SDPO et de Phoenix Voyages pour cette semaine incroyable que nous avez organisée.
J’ai tout apprécié de ce programme des rêveries d’Angkor : excursions sur des sites magnifiques, restaurants raffinés, la découverte d’une très belle région du Cambodge et de sa population si accueillante et souriante.
Ce fut aussi l’occasion de faire de belles rencontres tant au niveau des coureurs que du staff.
Et que dire de ces décors fabuleux et variés que nous avons parcourus tout au long de la course… des petits villages reculés où le sourire des enfants nous faisaient oublier la fatigue, des temples majestueux que nous avons longés… Que de beaux souvenirs!
Merci pour le balisage titanesque que vous avez fait, merci aux bénévoles pour leur gentillesse sur les ravitaillements, enfin merci pour toute l’organisation avec les différents transferts, la soirée cocktail.Je ne pourrais que conseiller autour de moi de faire ce magnifique Ultra Trail d’ANGKOR et j’espère bien pouvoir participer à nouveau à l’un de vos programmes.
Témoignage de Stéphanie Audren qui remporte chez les féminines le Bayon Trail 64
« 64 kms de balade à travers rizières, villages et temples. Un superbe moment qui est passé Bien vite… même si j étais contente que ça se termine🙂
Coup de sifflet à 4h sur la terrasse aux éléphants. Départ plutôt tranquille et raisonnable et rapidement je me cale une allure régulière. Le mot d ordre était gestion et prudence car je ne savais pas comment j allais gérer la chaleur. Le soleil se lève vers 6h laissant des couleurs et des paysages splendides. Les enfants en bord de pistes et dans les villages nous lancent des  » hello » et des sourires . Je suis étonnée de voir que mon allure tient et que les sensations sont plutôt bonnes. Mais restons prudente car un coup de Bambou peut vite arriver.La montée des700 marches Avec un petit passage technique avant me font le plus grand Bien à mi parcours. Le plat et l allure toujours égale commencent à me tirer sur les jambes.
Que des pensées positives et de la régalade! Je rattrape la première féminine au 35- 40 eme kilomètres ( je ne sais plus trop ) qui est partie très vite semble avoir une petite défaillance. Elle ne me rattrapera pas de la course. Les 5 derniers kilomètres ont été très longs, je m accorde quelques pas de marche pour pouvoir soulager mes gambettes.
La chaleur ne me fera pas souffrir du tout. Le top.Mon regret : de ne pas m’être arrêtée pour prendre des photos de ce que j ai vu sur le parcours pour en faire profiter tout le monde mais difficile de faire deux choses en même temps.
Pour ne pas changer je me suis perdue et deux belles gamelles, tête dans le sable , sans bobos. Comme d’habitude quoi!Au final : une première place femme en 6h32 et une 4ème  place au scratch!
Maintenant place aux dégustations locales un peu improbables et plus risquées pour mon système digestif »
Témoignage de Lionel Le Kyhuong
Pour la seconde année j’ai participé à l’UTA cette fois-ci sur le 42km. Malgré un genou bloqué au 34è km j’ai terminé. Je ne pouvais décemment pas abandonner dans un tel endroit.
Je tenais à te remercier pour cette belle organisation. TOUT était parfait.
Je t’en veux car les autres trails me paraissent bien insipides comparé à celui dont tu es l’humble maître de cérémonie. De ce fait je pense revenir l’année prochaine !
Merci encore,
Témoignage d’Eric Molinier
Arrivé ce jour en France sous la neige (35° d’écart)
Je souhaitais à nouveau te remercier ainsi que ta formidable équipe de bénévoles pour cette magnifique semaine passée à SIEM REAP et aux temples. TOUT ÉTAIT SUPER BIEN ORGANISE et AVEC LE SOURIRE.
Je n’est qu’une hâte c’est de vous retrouver pour de nouvelles aventures.
Témoignage de Dominique Luzinaud, un accroc à l’UTA 128 (4 participation)
« Et voilà c’est fait, 1ère course de l’année en Asie avec le 130 km de l’ultra Trail d’Angkor où je termine 12ème exaequo en 22h14 sur 62 partants. Une bien belle 4ème édition qui se bonifie d’année en année. Organisation familiale proche des coureurs, un parcours d’une beauté exceptionnelle avec une super sécurité et des bénévoles comme je ne ai encore jamais vu. Imaginez-vous arriver à un ravitaillement, on vous applaudi, vous approche une chaise, vous rempli vos bidons et comble du bonheur sur trois ravitaillement pendant ce temps on vous masse. Un petit moment de bonheur qui fait oublier un temps la difficulté de l’épreuve ».
Témoigange de Claire Chancerel qui a participé à l’UTA 128
« UTA 128kms 24h30 bouclé….le + dur jusqu’ici….largement servie de ce côté là…courir de 4h du mat à 8h avant que la grosse chaleur ne s’installe pour x heures …700 marches au 29eme avec une vue incroyable en haut et traversée de x temples….30eme…je me cale en mode marche rapide sur un ultra trailer qui commence déjà à cramper…on restera jusqu’au bout ensemble faisant un super binome…au 64eme arrêt soupe …j’appréhende de changer de chaussettes et de découvrir ma voute plantaire bourrée d’ampoules tant j’ai mal…c juste la chaleur qui met nos pieds à très rude épreuve! Fabrice me dit…je stoppe ici sauf si tu continues..haha…et ben on continue et on va le finir cet ultra..ce n’était pas sans compter ses crampes et mes douleurs musculaires que je découvre pour la 1ere fois sur une course….les 2 derniers ravitos..les seuls où je pose mes fesses…les enfants de l’association humanitaire nous massent épaules jambes..nous éventent…..nous requinquent…des zamours…on est pas près de les oublier !!!! Dernier tronçon…30mn à chercher le balisage à la frontale car ces canailles de gamins les avaient enlevé…..arrivée enfin…main dans la main…si heureux car il a fallu puiser au plus profond de notre mental comme jamais auparavant….61 participants sur ce 128 kms au départ… 30 seulement à avoir franchi cette mythique ligne d’arrivée….le corps à des ressources insoupçonnées…j’aurai passé 60 h sans dormir cause jetlag nuit d’avant….

Mythique UTA …tu nous as fait bien souffrir mais je ne suis pas prête d’oublier tes magnifiques paysages…ton coucher de soleil rouge et ces traversées de villages inoubliables……. »

Témoignage de Nathalie David (Association de Casiopeea)

Participer à l’Ultra Trail d’ANGKOR en janvier c’est s’accorder une réelle semaine de break entre amis, amateurs, passionnés de course à pied ou de marche nordique.

Au cours de cette semaine, vous partez à la fois la découverte d’une culture celle des kmers avec la visite du site d’ANGKOR, de l’histoire d’un peuple qui ne connait la paix que depuis 20 ans et d’un mode de vie à l’asiatique. Bref, vous voyagez à travers le temps, l’espace et les cultures.

SDPO l’organisateur de cet événement met tout en œuvre pour rendre ce séjour des plus agréables et dépaysant. Les hôtels de très bonne prestation, les circuits de très bonne qualité et les bénévoles toujours à votre service.

Votre découverte de ce pays ne se limite à la visite du site d’ANGKOR, en participant aux courses proposées par SDPO du 128 km à 16km de marché nordique vous foulez des chemins au-dehors des circuits touristiques. Au petit matin, sur le Marathon trail, les enfants des villageois vous attendent sur le bord du chemin avant de se rendre à l’école. Vous foulez le sol des rizières asséchées et gravissez 70 marches vous menant à un temple hors du commun. Sur les ravitaillements, vous dégustez des jus de de fruits hors du commun : noix de coco, citron, gingembre, …

Au fils des kilomètres parcourus, vous retrouvez les coureurs des autres courses pour franchir ensemble la ligne d’arrivée sur le fabuleux site d’ANGKOR Vat et de la terrasse aux éléphants.

Bref, l’Ultra Trail d’ANGKOR est un voyage, un grand moment de plaisir à partager en couple, entre amis. Nous étions avec quelques membres de l’association CASIOPEEA pour porter les valeurs du sport pour vaincre la maladie au-delà de l’hexagone.

Merci à Jean-Claude, au Comité Olympique Cambodgien et toute la team SDPO pour ces supers moments de partage, de convivialité et de découverte.

 

Témoignages UTA 2018

Témoignage de Jacqueline et Gilbert dit Jésus
En quelques mots, nous allons vous raconter notre séjour au Cambodge organisé par SDPO mais seuls les mots ne suffiront pas tant on a vécu des émotions fortes. Oui, nous garderons des souvenirs inoubliables de nos visites et spectacles qui nous ont plongés entièrement dans la culture khmère. Notre choix de programme « Rêveries autour des Temples d’Angkor » nous a enthousiasmé tant par les merveilles découvertes que par le guide très compétent et sympathique.

Mais ce n’est pas tout, nous étions venus aussi pour courir le marathon et le jour J nous n’avons pas été déçus du voyage…

Jean-Claude LE CORNEC, organisateur de l’Ultra Trail d’Angkor, nous avait fait un parcours le top du top ; parcours varié à travers les rizières, les villages et passage au cœur des sites d’Angkor avec ses temples sacrés majestueux (on a conscience des privilèges qu’ont les coureurs de pouvoir fouler cet endroit magique). Un autre souvenir mémorable a été l’accueil chaleureux de la population cambodgienne, gens très sympathiques avec toujours un large sourire. Pour ma part, je garderai une belle image en tête, celle où des jeunes enfants courant à notre rencontre pour nous offrir une fleur, un fruit ou un légume en guise de bienvenue ; quels cadeaux inestimables !!!  En début de parcours, il y a eu la montée des 750 marches avec pour récompense une vue à nous couper le souffle, de là-haut on aura presque atteint le Nirvanaet en plus on a eu droit à une traversée d’une rivière, c’était super aussi.

Bien sûr arrive le bouquet final : le franchissement de la ligne d’arrivée sous les acclamations et applaudissements des organisateurs et des spectateurs.

Nous nous sommes vite retapés après ce marathon-trail  grâce à un bon massage local et un bon ravitaillement qui nous attendait sans oublier …….la bière à volonté.

Pour résumer, le séjour à Siem Reap comme à Phnom Penh a été très intéressant et enrichissant.

Pour conclure, si vous aimez le sport, la culture, la convivialité et les voyages, nous vous recommandons de partir au Cambodge ou ailleurs avec Jean-Claude LE CORNEC qui sait organiser de belles aventures humaines.

Jacqueline et Gilbert

Témoignage de Christian Biard
Je voulais par ce mail vous remercier vivement de ce moment de vie extraordinaire et inoubliable, partagé en votre compagnie, à l’occasion de cet Ultra trail d’Angkor 2018.
Une organisation imperfectible , une attention de tous les instants personnalisée malgré le nombre de participants inscrits , des contacts et échanges humains riches et passionnés aussi bien entre organisateurs que coureurs de toute nation, des rencontres spontanées et profondes avec la population locale tellement accueillante, aux sourires éternels, et une nouvelle expérience sportive et culturelle dans un décor architectural unique ont fait de ce séjour un souvenir qui restera à tout jamais dans nos mémoires .
 Aussi, j’ai rencontré parmi les trailleurs différents niveaux bien entendu, mais tous avaient les mêmes points communs : ils faisaient tous preuve d’Humilité et étaient animés de la même passion : celle de découvrir le Monde en courant , comme si la course à pied de longue distance augmentait notre sensorialité primaire et nous rendait plus réceptif aux messages environnementaux .
 
Dans quelques temps comme promis , je vous ferais parvenir un petit film de cet Ultra Trail d’Angkor, certes amateur, mais effectué à partir d’une caméra embarquée et stabilisée avec des images recueillies sur tout le parcours des 64.
A bientôt,
Christian

Témoignage et reportage complet du gagnant du jeu concours ASICS par Grégory Chamberland

Ultra trail d’Angkor au Cambodge une aventure sportive mais surtout humaine !

Comment, pourquoi, avec qui, pour faire quoi, où…? Je vais répondre à vos questions !!! 🙂
Tout a commencé un soir sur mon canapé, lorsque j’ai répondu à un questionnaire relatif à ma personnalité, mes quelques résultats sportifs et mes motivations pour partir faire une course au Cambodge accompagné d’une athlète du team Asics, bien connue sous le nom de Sylvaine Cussot ou plutôt Sissi dans le monde du trail running !!
J’ai donc participé à ce jeu concours organisé par Asics et SDPO une société tournée vers l’humanitaire, puis quelle fût ma surprise d’apprendre par téléphone le 6 décembre au soir en sortant de l’entraînement que j’étais l’heureux élu pour partir 6j au Cambodge !! Au préalable, j’ai fait partie des 10 dossiers retenus suite aux réponses du questionnaire (5 hommes & 5 femmes) puis ensuite ce fût le tirage au sort pour nous départager, car vous pensez bien que je n’étais pas le seul à vouloir vivre une telle aventure !!
Il m’a fallu un peu de temps pour réaliser la chance que j’avais de pouvoir participer à un tel évènement à l’étranger, accompagné d’une athlète que je connais peu finalement mais que j’admire de part ce qu’elle dégage ! (…) pour en savoir plus: http://www.greg-runningpassion.com/2018/01/ultra-trail-d-angkor-au-cambodge-une-aventure-sportive-mais-surtout-humaine.html

Témoignage de Gregory Lienard

J’espère que vous allez bien et que vous avez pu vous reposer un peu après les efforts et nuits blanches de l’UTA.
Encoer une fois, merci de mettre votre energie et votre passion au service de l’organisation de telles courses qui sont vraiment un bonheur. La parcours est magnifique, extremement bien balisé, très sécurisé. Je mesure vraimentle travail et la patience requis pour en arriver là et encore une fois, milles mercis!!!!
Je suis à l’initiative de la participation d’un très nombreux groupe de coureurs francais venant de Singapour. Nous etions venus à une dizaine l’an passé, avions adoré et en avons tellement parlé autour de nous à Singapour qu’une soixantaine de personnes se sont joint à nous cette année, et sur quasiment toutes les distances entre 64 et 16.

Comptez juste sur moi pour m’aligner de nouveau sur la ligne de depart l’an prochain et amener un maximum de personnes avec moi. Votre course est bien trop belle pour que je ne la manque!
Amicalement et sportivement,

Gregory LIENARD

Témoignage de Aude de Rotalier
Bravo pour l’organisation, on a passe un week-end memorable a Siem Reap. Super ambiance, super organisation, super état d’esprit. Petit couac avec mon enregistrement Go To Race que vous avez réglé rapidement :).
J’ai déjà participe 4 fois au semi de Siem Reap en décembre, mais j’ai largement préféré le trail car les chemins sont souvent a l’ombre et plus aventureux.
C’était super, on a vraiment envie de revenir l’an prochain. Et en plus, la marche nordique est une super option pour les non coureurs ou ceux dont les articulations ne supportent plus la course (ce qui ne tardera pas pour moi je sens…).
Enfin, courir le samedi matin est un super timing car il permet de profiter du reste du week-end sans être en mode préparation de course.
A 2019 a Siem Reap je l’espere ou en Bretagne qui sait, si vous organisez des evenements sportifs l’ete. J’y suis lors de mes passages en France.
Bien a vous,
Aude
Témoignage de Augustin Derquenne
J’espère que vous avez eu le temps de vous reposer après ces derniers jours qui ont du être éprouvants. Un grand merci pour l’organisation de ce trail ! Tout y était: un très beau parcours très bien balisé, des supers ravitos, de supers partenaires à l’arrivée etc.
On est revenu des souvenirs pleins la tête avec Baudouin (et un peu fatigués!)
A bientôt,
Augustin
Témoignage de Jean Christophe Piednoir
De retour en France après un excellent voyage nous voulions vous remercier pour le séjour que nous avons passé au Vietnam et au cambodge
Aussi bien les excursions que la course resteront de merveilleux souvenirs avec un groupe très sympathique
Découvrir la Baie d’Halong et les temples d’Angkor en 10 jours resteront des moments inoubliables
Mon premier trail me donne envie de recommencer, de plus ma performance au classement général m’étonne sachant que j’ai géré cette course pour le plaisir et les photos !
Merci à Dominique et Jean Claude pour qui tout n’a pas du être facile pendant les dernières semaines sachant que vous avez du vous occuper de nombreux problèmes sportifs et extra sportifs
Jean Christophe
Témoignage de Yann Defond
Jean Claude,

Je te félicite encore pour l’organisation de de l’UTA. Il s’agit peut-être de la meilleure organisation d’une épreuve d’athlétisme au Cambodge (je n’ai pas expérimenté le globale limite).

Voici le récit de ma course. Je te préviens, tu n’as certainement jamais vu ça !
édition 2016 : 35°C (max dans la journée)
édition 2017 : 31°C (max dans la journée)
édition 2018 : 34°C (max dans la journée)

Nous sommes partis devant à une dizaine. Tout de suite j’ai retrouvé Emmanuel, 3ème l’an dernier avec que j’avais remporté l’épreuve. Comme cette année le départ des 128km a été avancé, nous nous sommes retrouvé avec quelques concurrents des 128. Mais je déduisais le nombre d’adversaires devant à chaque fois que nous en rattrapions un.

Vers le kilomètre 25 nous nous sommes retrouvez tous les 2 avec Emmanuel et celui qui semblait bien être le premier. Au kilomètre 35 nous l’avons lâché mais je commençais à souffrir de la chaleur : mon estomac gonflait ce qui me gênait. Alors j’ai arrêté de m’alimenter. Aux ravitaillements (km 10, 20, 30) je mangeais une banane naine 🍌Au petit déjeuner j’avais ingurgité une barre énergétique et du gel énergétique avant le départ. J’avais dans mon sac 3 tubes de gel mais je n’y ai pas touché.

Nous avons poursuivi ensemble jusqu’au kilomètre 54 environ et j’étais très confiant. J’avais les jambes Il était collé derrière moi. Je me suis arrêté pour marcher 300m pour roter à de nombreuses reprises et ainsi me libérer. Puis je suis reparti un sachant que j’allais le rattraper puisque je ne l’imaginais pas avoir accéléré.

Quasiment au kilomètre 60 il s’est retourné et m’a vu. J’ai senti la peur en lui car il avait dû penser que je m’étais arrêté parce que je n’en pouvais plus et car il devait avoir cru la victoire s’offrir à lui. Je l’ai remonté puis doublé. Il n’a même pas cherché à me suivre. Alors j’ai regardé mon temps pour voir s’il valait le coup d’accélérer pour améliorer mon propre record de l’épreuve mais non, j’étais largement en avance alors j’ai continué au même rythme jusqu’à franchir la ligne d’arriver, glorieux 😎

Emmanuel arrive et je le félicite pour sa belle course. Et puis un peu avant la cérémonie des podiums, j’étais assis quand j’ai aperçu sur la table le papier des résultats. Alors j’y jette un coup d’œil et la : STUPEUR ! Il y a un autre mec devant moi ! :O Je me suis refait le film de la course en me disant que je m’étais trompé dans mon décompte des adversaires devant nous à cause de l’embrouille des autres distances sur le même parcours (128, 42, 32, 16km). Pourtant tout s’est passé comme si nous étions les hommes de tête.

Emmanuel arrive alors je lui demande s’il savait qu’il y avait quelqu’un devant nous mais j’attends l’appel de mon nom pour monter sur le podium. Je trépigne d’impatience de savoir qui est devant moi. Et là Emmanuel monte sur le podium, sur une marche élevé que la mienne ! MA CONFUSION EST TOTALE . Je n’attends qu’une chose c’est la descente du podium pour élucider ce qui c’est passé :

«— J’ai dû me tromper de personne, pendant toute la course j’ai cru que j’étais avec toi.
Emmanuel : — Mais oui, c’est bien moi nous avons couru ensemble. A la fin je me suis retourné pour voir si tu étais toujours à mes trousses alors j’accéléré. J’ai tout donné pour gagner. Sur la ligne d’arrivée j’étais mort.»

Ce n’était donc pas lui mais un autre gars habillé comme lui, le seul qui courrait au milieu de marcheurs que j’avais doublé ! Et le comble est qu’il est arrivé 40 secondes (>100m) devant moi alors que j’avais encore plein d’énergie. Le lendemain je l’avais même pas de courbatures

Yann DEFOND
• vainqueur de l’ultra-trail d’Angkor de 64km en 2017
• vainqueur de l’épreuve de marathon des championnats du Cambodge d’athlétisme 2010
BP 1170 | PHNOM PENH | CAMBODGE

Témoignage de Dominique Eugene
Je tiens à tiens à te remercier pour l’organisation du Trail d’ANGKOR, j’ai vraiment pris du plaisir à courir et marcher dans un décor et un environnement superbe. Dans les villages traversés la population et surtout les enfants étaient super un très grand moment pour moi.