PARTIR DU BON PIED

Visite medical 1Mieux vaut prévenir que guérir ! C’est pourquoi un bilan médical est recommandé avant tout départ.

Notre périple va nous emmener dans la province de Siem Reap où les conditions de climat et d’hygiène pourront parfois vous paraître difficiles. Toutefois, si vous optez l’hébergement dans les hôtels sélectionnés par SDPO, il n’y a aucune crainte à avoir.

Afin de mener à bien votre aventure sportive, nous exigeons un certificat médical d’aptitude à cette épreuve, signé impérativement par un spécialiste de médecine sportive, et nous vous recommandons vivement de suivre les conseils suivants :

VACCINATIONS

Si aucun vaccin n’est obligatoire pour entrer au Cambodge, nous recommandons pour le déroulement en toute sécurité de l’épreuve:

DT POLIO A JOUR  (1 dose tous les 10 ans)

HEPATITE A

THYPHOIDE  Typhim Vi :
1 dose tous les 3 ans

PALUDISME

En fonction des régions, le Cambodge est classé zone 2 ou zone 3 ; la prophylaxie recommandée fait appel à la Malarone. A titre d’indication nous vous conseillons donc d’utiliser la Malarone (r), un comprimé la veille du départ, puis un tous les jours jusqu’à 8 jours après le retour  dans votre pays

HYGIENE

L’hygiène et l’assainissement de l’eau sont encore très rudimentaires au Cambodge, d’où la transmission de bon nombre de maladies. Il est donc indispensable de suivre ces règles d’hygiène simples et sûres:

A/ EAU

Boire de l’eau minérale en bouteille, décapsulée devant vous.

B/ ALIMENTATION

  • Les aliments doivent être consommés cuits et servis bien chauds. Aucune crudité, glace ni de jus de fruits vendus dans la rue ne devra être consommé.
  • Les fruits doivent être lavés avec de l’eau minérale ou pelés juste avant consommation. Se laver les mains soigneusement avant chaque repas (de la solution hydro alcoolique , des lingettes peuvent faire l’affaire)

DIVERS

A cette période de l’année, la température est agréable et vous ne serez aucunement gêné par l’humidité. Emporter toutefois quelques vêtements longs qui seront également utiles contre les piqûres d’insectes si vous optez pour des ballades dans la jungle après l’épreuve.

Attention également à la climatisation dans les hôtels car il peut faire frais quand vous arrivez de l’extérieur.

CONSEILS CONTRE LE SOLEIL ET LA CHALEUR

Il faudra s’hydrater régulièrement (avant, pendant et après) la course.

Outre cette recommandation, nous vous conseillons de :

– Courir avec une réserve d’eau le camelback

– Pastilles de sel : pas plus de 1 à 2 g / jour (voir aussi boisson énergétique proposée par SDPO)

– Port de lunettes de soleil filtrant les UV

– Collyres apaisants après les irritations du soleil, (pour les personnes sujets à ces désagréments).

– Baume pour les lèvres

– Autant que possible, garder un tee-shirt sur soi pendant la course : le maillot mouillé permet de garder l’humidité sur la peau

– Casquette conseillée (obligatoire) + protection de la nuque

AVANT LE DÉPART

– Contrôle dentaire

– Contrôle gynécologique

– Consultation chez le généraliste afin d’établir une petite trousse médicale, et une ordonnance récapitulant les médicaments que vous emmènerez.

DÉSHYDRATATION HYPERTHERMIE ET SPORT vu par SDPO

 Athlete after workout with a water bottleLe corps humain est composé de 2/3 d’eau répartit de la manière suivante : environ 70% dans les cellules, 20% dans l’espace entre les cellules et 10% dans la circulation sanguine. Un déficit en eau dans l’organisme peut avoir des conséquences multiples

  • Neurologique comme un état confusionnel pouvant aller jusqu’au coma
  • Cardiovasculaire comme une chute tensionnelle voir une hypovolémie
  • Rénaux jusqu’à l’insuffisance rénale aigue

La sueur est un mélange d’eau et de divers sels minéraux (sodium, potassium, calcium, magnésium, chlore…)

La perte en sueur pendant l’effort peut atteindre de 1à 3.7 litres par heure chez un athlète en fonction des conditions atmosphériques. Ces pertes hydrique et électrolytique doivent être compensées en buvant régulièrement toutes les 15mn et en alternant si l’effort est prolongé boissons d’efforts et eau plate.

Chez les sportifs, outre ces pathologies graves, la déshydratation peut engendrer des crampes, des tendinites, des contractures musculaires, des troubles digestifs ou encore une baisse de performance. Ces symptômes bénins peuvent servir de signaux d’alerte.

Le coup de chaleur à l’effort ou hyperthermie maligne d’effort est moins connu du sportif mais ses conséquences sont sévères associant un syndrome neurologique, cardiovasculaire et une hyperthermie                               engageant le pronostic vital .Sa survenue est favorisée par l’effort prolongé, le défaut d’hydratation, et des conditions climatiques associant chaleur et humidité.

Prévenir la soif .

  • il faut boire avant de la ressentir

Prévenir le coup de chaleur

  • profiter des points de ravitaillement, il faut se rafraichir le corps, boire, prendre en compte les conditions atmosphériques (chaleur, humidité)

TROUSSE MÉDICALE : à titre d’exemple :

– Antidiarrhétiques et antiémétiques (vomissements) type Imodium et Ercéfuryl
– Antispasmodiques
– Antalgiques
– Antipaludéen
– Pommade antihistaminique (allergie aux piqûres d’insectes)
– Collyres
– Antiseptique ORL (climatisation)
– Insect Ecran peau et tissu (labo Self Travel), ou Cinq/cinq tropical
– Compresses imprégnées d’antiseptique
– Pansements, tulle gras, Compeed, Bandages
– Crème solaire haute protection voire écran total + Biafine
– Thermomètre
– Petits ciseaux + pince à écharde
– Pharmacie (pilule) + parapharmacie intime pour ces dames
– Vos médicaments en quantité suffisante si vous suivez un traitement
– Si vous portez des lentilles de contact ou des lunettes, emportez une paire de
rechange

NE PAS EMPORTER des médicaments qui ne supportent pas bien la chaleur

(suppositoires, sirops, suspensions buvables instables).

Cette liste peut paraître impressionnante, mais il faut savoir que l’on ne trouve aucune pharmacie occidentale au Cambodge. Nous tenons à préciser que vu le nombre de participants, FIDELIA Assistance, notre partenaire médical ne peut en effet assurer la totalité de ces médicaments.

SDPO-mag

Nous vous invitons maintenant à aller surfer sur notre rubrique entrainement sur SDPO-mag et à diffuser ce lien autour de vous. Lien : www.sdpo-mag.com

Par avance, merci.

Jean Claude Le Cornec
Fondateur de SDPOrganisation